Le centrale hydroélectrique en Suisse mise en service après 14 ans de construction et d’essais

Sommaire

  • La société suisse Albek a commencé à exploiter la centrale hydroélectrique de 900 MW au début du mois, après 14 ans de travaux et d’essais intensifs, qui contribueront efficacement à sécuriser l’approvisionnement en électricité en Suisse.

  • La construction de la gare de Nantes du Drance a commencé en 2008, pour un coût d’environ 2 milliards de francs suisses (2,09 milliards de dollars), et la cérémonie d’ouverture officielle aura lieu en septembre.

  • La société a confirmé que cette centrale est appelée à jouer un rôle majeur dans la stabilisation des réseaux électriques suisses et européens.

Site de la centrale hydroélectrique

  • La centrale hydroélectrique appartient à Albek à 39%, aux Chemins de fer fédéraux suisses à 36%, à IWP à 15% et à FMV à 10%.
  • La construction du projet a vu la participation de 60 entreprises, et a nécessité l’excavation de 400 000 mètres cubes de roche et 17 kilomètres de tunnels, dans le canton du Valais, en Suisse.
  • La centrale « Nantes du Drance » est située dans une grotte à 600 mètres sous terre entre deux réservoirs, et s’appuie sur 6 turbines de pompage, chacune d’une capacité de 150 mégawatts d’électricité.

  • La station utilise les deux réservoirs pour fonctionner; L’eau stockée dans le réservoir supérieur, qui a une capacité de stockage de 227 millions de mètres cubes, soit 20 millions de kilowattheures, tombe dans la centrale électrique souterraine par des ouvertures verticales de 425 mètres de haut.

  • Ces caractéristiques permettent à la centrale de jouer un rôle critique dans la stabilité du réseau électrique.

Assurer un approvisionnement stable en électricité

  • Cette flexibilité est nécessaire pour compenser les fluctuations du réseau électrique, et pour maintenir un équilibre constant entre la production et la consommation d’électricité, face à l’essor des nouvelles énergies renouvelables comme l’éolien et le photovoltaïque dont la production est intermittente.
  • La centrale hydroélectrique agit comme une batterie géante qui permet de stocker l’électricité excédentaire à court terme, ou de générer l’électricité nécessaire lorsque la demande dépasse la production.
  • Les six turbines de pompage de la station sont à la pointe de la technologie hydroélectrique.
  • Les machines peuvent varier en vitesse aussi bien en mode pompe qu’en mode turbine, permettant à la centrale de fonctionner au plus près de son rendement optimal, en s’adaptant aux moindres fluctuations du marché de l’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

energies-green-logo